Logo
Mise en place 2017 – conseils affaires de Serge Bertrand, spécialiste financier à la Caisse Desjardins de Vaudreuil-Soulanges

Mise en place 2017 – conseils affaires de Serge Bertrand, spécialiste financier à la Caisse Desjardins de Vaudreuil-Soulanges

En ce début d’année 2017, Serge Bertrand, spécialiste financier à la Caisse Desjardins de Vaudreuil-Soulanges, a accepté de nous en faire connaître un peu plus sur les événements économiques, boursiers et financiers susceptibles d’influencer la performance de nos placements.

Canada :

Faire des prévisions économiques est un exercice difficile, car tout bouge tout le temps et c’est souvent parsemé de surprise. Pensez à l’arrivée de Donald Trump. Pour illustrer ce mouvement incertain, imaginez une immense table de billard où plusieurs joueurs s’exécutent en même temps. Est-ce que la blanche va vraiment envoyer la 12 dans le coin par la bande, ou est-ce qu’un autre joueur, sans le vouloir, va la faire changer de direction?

Face à cette situation, quelques questions aux réponses incertaines nous viennent en tête :

– Quel sera l’impact sur l’économie canadienne des mesures protectionnistes prônées par le nouveau président américain?

– Est-ce que les mesures de baisses d’impôt promises par Trump pourraient rendre les entreprises canadiennes moins compétitives ou attrayantes?

États-Unis :

Face aux possibles changements de cap des États-Unis, il faudra porter une attention particulière aux 100 premiers jours du mandat du nouveau président. Comme nous l’avons mentionné, plusieurs actions, à l’impact incertain, nous permettent un certain questionnement.

– Quels seront les impacts sur les modifications de l’ALENA, du partenariat Trans-Pacific ou du mur entre le Mexique et les États-Unis?

– Les politiques budgétaires expansionnistes, c’est-à-dire la hausse des dépenses en infrastructures et les baisses d’impôt, seront-elles réellement mises en place? Autrement dit, les bottines suivront-elles vraiment les babines?

– La Fed prévoit augmenter lentement les taux d’intérêt, à trois reprises, cette année. Ces hausses de taux seront dictées par les perspectives d’inflation et le taux de chômage, deux données qui peuvent varier.

Taux de change :

Le $US/$CND devrait se retrouver à 0,72 $ en moyenne annuelle en 2017. Une bonne croissance économique américaine et la prévision de trois hausses de taux d’intérêt en 2017 par la Fed permettent de prévoir cette orientation. La moyenne du taux de change de 2009 -2015 a été de 0,93 $. Pour 2016 à 2021, nous pouvons nous attendre à 0,73 $, soit une baisse marquée.

Taux hypothécaire :

Le taux hypothécaire moyen d’un an de 2009-2015 a été de 3,36 % et nous pourrions voir un taux moyen de 3,15 % pour 2016-2021. On peut croire à un taux moyen de 3,15 % pour 2017 et pas plus haut que 3,20 % jusqu’en 2021. Pour une échéance 5 ans, 4,75 % pour 2017, et pas plus haut que 5,05 % pour 2021.

Taux d’intérêt :

Comment prévoir les taux d’intérêt moyen et long terme? Il nous faut suivre l’inflation. L’inflation, en 2016, a été en moyenne de 1,4 % et pourrait atteindre 2 % en 2018. L’inflation, combinée au déficit budgétaire canadien qui devra être financé, fera en sorte d’augmenter les taux d’obligation du Canada 5 ans, à 1,25 % en moyenne en 2017. Ils étaient à 0,73 % en moyenne en 2016. Cette hausse de taux des obligations du Canada  devrait avoir peu d’impact sur les taux d’intérêt au détail, c’est-à-dire sur les épargnes à terme et les CPG.

Marché Boursier et pétrole

Le baril de pétrole qui a été en moyenne 43 $US en 2016, devrait se retrouver à 55 $US en moyenne en 2017. Le S&P 500, marché boursier américain, devrait avoir procuré en fin d’année 2017 un rendement de 7,2 %. Le S&P/TSX, marché boursier Canadien, devrait à son tour nous procurer un 6 % de croissance en 2017.

 

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*