Logo
Trois finalistes guidés par la passion

Trois finalistes guidés par la passion

« La région de Vaudreuil-Soulanges est elle-même hors des sentiers battus. On fait les choses autrement, ici », a lancé Mathieu Miljours, président de la CCIVS, lors de la soirée du gala. En effet, les trois finalistes au prix Reconnaissance représentent en tout point l’unicité de Vaudreuil-Soulanges.

 « On me dit souvent que je fais les choses différemment! Je crois que ce n’est pas volontaire quand on est hors des sentiers battus. Je crois que l’on est tout simplement plus centré sur ce qui vibre en dedans. »  - Nathalie Gervais, propriétaire du Verger Labonté

« On me dit souvent que je fais les choses différemment! Je crois que ce n’est pas volontaire quand on est hors des sentiers battus. Je crois que l’on est tout simplement plus centré sur ce qui vibre en dedans. »
– Nathalie Gervais, propriétaire du Verger Labonté

À première vue, Nathalie Gervais, du Verger Labonté, Pierre Faucher, de la Sucrerie de la Montagne, et Yannick Gosselin, du Festival international de cirque Vaudreuil-Dorion, semblent avoir peu de choses en commun.

L’une a quitté de manière inopinée le domaine de l’ergothérapie pour façonner un lieu unique d’agrotourisme, à volet humanitaire, à son image. L’autre s’est imprégné des cultures du monde lors d’un long voyage, avant de retrouver ses racines québécoises et de les perpétuer à travers son folklore. L’autre a fait naître une véritable tradition régionale à saveur internationale, depuis un projet de fin d’études universitaires.

 « Ça fait 37 ans que je suis dans Vaudreuil-Soulanges, et j’ai toujours eu cette sensation que tout le monde travaille ensemble ici. Je suis fier de partager ces beaux moments avec les gens d’ici. » - Pierre Faucher, fondateur de la Sucrerie de la Montagne

« Ça fait 37 ans que je suis dans Vaudreuil-Soulanges, et j’ai toujours eu cette sensation que tout le monde travaille ensemble ici. Je suis fier de partager ces beaux moments avec les gens d’ici. »
– Pierre Faucher, fondateur de la Sucrerie de la Montagne

Pourtant, lorsqu’on rencontre ces trois entrepreneurs Vaudreuil-Soulangeois, que l’on découvre leur parcours et leur vision, on les sent beaucoup plus près l’un de l’autre qu’on ne le croit. Les trois sont guidés par une passion inspirante, qui les porte à réaliser de grandes choses. Les trois ont eu un rêve, et ont fait en sorte de le concrétiser. Les trois ont su s’accomplir, hors des sentiers battus.

 « Le Festival, ce n’est plus Yannick Gosselin. C’est la région. C’est tout le monde qui tripe sur le cirque. C’est les enfants qui viennent manger de la barbe à papa. Le Festival vous appartient, c’est rendu plus gros que moi. »  - Yannick Gosselin, président et fondateur du Festival international de cirque Vaudreuil-Dorion.

« Le Festival, ce n’est plus Yannick Gosselin. C’est la région. C’est tout le monde qui tripe sur le cirque. C’est les enfants qui viennent manger de la barbe à papa. Le Festival vous appartient, c’est rendu plus gros que moi. »
– Yannick Gosselin, président et fondateur du Festival international de cirque Vaudreuil-Dorion.

Yannick Gosselin grand vainqueur

À l’issue d’un vote conjoint du jury de la Chambre de commerce et d’industrie de Vaudreuil-Soulanges, et d’un vote électronique par les convives lors de la soirée, Yanick Gosselin a mis la main sur le prix Reconnaissance Hors des sentiers battus.

Fidèle à lui-même, Yannick Gosselin a souhaité partager les honneurs avec tous ses collaborateurs, tout particulièrement son partenaire Jean-Sébastien Roberge, et le maire de Vaudreuil-Dorion Guy Pilon, ainsi qu’avec ceux et celles qui font vivre la tradition du cirque dans la région, année après année.

Ne manquez pas les capsules vidéo présentant les trois finalistes, sur Vaudreuil-Soulanges.tv.

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*