Logo
Podiatre – Expertise et compétences

Podiatre – Expertise et compétences

foot massageLe podiatre est un professionnel de la santé régi par le Code des professions du Québec, la Loi sur la podiatrie et le Code de déontologie des podiatres.

Il évalue et traite les affections et ­maladies du pied qui ne sont pas des maladies du système par des moyens médicaux, chimiques, pharmaceutiques, ­chirurgicaux, mécaniques ou des manipulations.

Le podiatre possède l’expertise et les compétences nécessaires pour déceler toute complication relative au pied et faire la distinction entre une pathologie ­podiatrique, qu’il peut traiter, et une ­maladie du système, qui relève plutôt de la compétence du médecin.

En plus d’offrir des conseils sur la santé et l’hygiène des pieds, le podiatre peut prescrire et administrer certains ­médicaments, exécuter des chirurgies mineures et prescrire, fabriquer ou ­modifier des orthèses podiatriques.

L’Ordre des podiatres du Québec a la responsabilité de promouvoir l’amé­lioration du savoir de ses membres et de soutenir l’amélioration des compétences par des activités de formation continue. Alors que les soins podiatriques et les connaissances de la podiatrie évoluent constamment, l’Ordre met à la ­disposition de ses membres plusieurs formations pour qu’ils puissent parfaire leurs connaissances. Afin de maintenir son ­permis de radiologie et de préserver son droit de faire et de lire une radiographie, un podiatre doit, sur une base annuelle, réaliser 12 heures de formation en ­radiologie, ceci en vertu du Règlement sur les normes de délivrance et de ­détention des permis de radiologie.

Chaque podiatre doit tenir compte des limites de ses aptitudes, de ses ­connaissances ainsi que des moyens dont il dispose. Il ne doit, notamment, ­entreprendre un traitement que s’il s’est préalablement assuré du bien-fondé et de l’opportunité de ce traitement. De plus, le podiatre doit s’abstenir d’intervenir dans les affaires personnelles de son client sur des sujets qui ne relèvent pas de la ­podiatrie. Il doit chercher à déterminer l’indication du traitement podiatrique à l’aide de méthodes scientifiques ­adéquates et éviter de donner un ­traitement ­disproportionné ou inapproprié.

*Il est à noter que ce texte se veut un aperçu du code de déontologie de l’Ordre des podiatres du Québec. Pour en savoir plus sur le sujet ou pour consulter le code dans son intégralité, visitez le http://www.ordredespodiatres.qc.ca/

Vous aimerez également

 

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués*